ASLC

Association Sports Loisirs Culture

Une structure de proximité pour les habitants du territoire nord-est d'Avignon

C’est dans un esprit intergénérationnel que le Centre Social d’Orel accueille toute personne de tout âge, dans un esprit solidaire, qui nous tient à cœur. Et quand il est possible d’associer le jeune public avec les moins jeunes et nos anciens, nous ne nous privons pas de le faire… pour notre plus grand plaisir à tous.

Pour bénéficier de nos compétences, ou bien pour transmettre bénévolement des connaissances à d’autres, ou encore pour faire vivre l’association à travers son conseil d’administration, nous vous invitons à prendre contact avec nous.

Toutes vos initiatives nous intéressent !

centre-social-orel-1

Il est (la plupart du temps) obligatoire de prendre sa carte d’adhésion à l’ASLC – Centre Social d’Orel.

Vous pouvez d’adhérer individuellement (carte individuelle à 10 €) mais aussi collectivement (carte famille à 15 €) ou une carte Association (chaque membre pouvant bénéficier des actions du centre social sans avoir à payer une adhésion individuelle).

Et pour éviter de mettre en difficulté votre budget, notre Conseil d’administration a pris la décision de faire bénéficier gratuitement de l’adhésion à l’ASLC – Centre social d’Orel toute personne possédant déjà une carte d’adhésion (à jour) dans une autre association, au moment où elle souhaiterait nous rejoindre.

Un peu d'histoire...

Crée en 1974, l’ASLC sera pendant près de 25 ans hébergée au Mille Club des Neuf Peyres, au 193 avenue de Colchester – l’actuel quartier général du Club Jeunes et lieu d’expression corporel au travers des activités GYM / DANSE qui s’y produisent encore sous la houlette de l’indéfectible Gisèle MARTIN (salariée de la première heure désormais retraitée / bénévole).

A partir de 1995, l’ASLC prend une autre dimension en obtenant l’agrément centre social délivré par la Caisse d’Allocations Familiales de Vaucluse, sur la base d’un projet social validée selon 8 critères :

  • Le respect d’une démarche participative : habitants, usagers, professionnels, partenaires.
  • La formalisation des modes de participation effective des habitants et des modalités de gouvernance de la structure.
  • La pertinence des axes prioritaires et des objectifs généraux au regard des problématiques repérées dans le diagnostic social.
  • La cohérence entre le plan d’action et les axes prioritaires et objectifs généraux.
  • La faisabilité du projet social et la capacité technique, financière et budgétaire de la structure.
  • L’accessibilité (ouverture à tous, accueil des personnes handicapées, horaires, tarification, etc.) et l’effectivité de la fonction accueil dans le fonctionnement quotidien de la structure.
  • L’existence d’actions pour toutes les générations, d’actions favorisant la mixité des publics et d’actions spécifiques pour les familles et les publics vulnérables.
  • Le niveau de qualification et le temps de travail du directeur : diplôme de niveau 2 des carrières sociales, animation, développement local, ingénierie sociale. Le directeur doit travailler à plein temps.

Fort de cet agrément et des missions d’animation de la vie sociale qui lui incombe, en 1998, l’ASLC déménage son Siège social au 1 place de la Résistance, au cœur du micro-quartier dit Grange d’Orel.

C’est pourquoi pour parler de nous, on dit souvent : le Centre Social d’Orel plutôt que l’ASLC (notre dénomination officielle).

Comme il est dit au critère N°6, un centre social est ouvert à tous et pas seulement qu’à ses adhérents. En ce sens, toute personne est la bienvenue, qu’elle habite dans l’actuel périmètre du Quartier prioritaire de la politique de la ville Nord-est avignonnais (QPV Nord-est regroupant les secteurs : Neuf Peyres – Saint Jean – Grange d’Orel – Reine Jeanne) ou bien qu’elle vienne de l’extérieur. Nous accueillons régulièrement des habitants du Pont des Deux Eaux, par proximité géographique, mais aussi du secteur Croisière, parfois du Centre-Ville et même de plus loin.

Enfin, Il est important que chacun ait conscience que notre existence propre et que l’ensemble des services que nous pouvons rendre à la population (souvent peu coûteux et parfois gratuitement) est rendue possible par l’argent public collecté et qui nous est redistribué sous forme de subventions par :

Au plaisir de vous accueillir prochainement